Interview de Jean-Manuel Lévêque : Président de Novepan

 

 VISER L’INTERNATIONAL 

 

Selon vous, quelle est l’image de la boulangerie ? 

 

“En boulangerie, la France a un savoir-faire unique comme dans le domaine du vin, du fromage ou du foie gras. Et désormais, il se fabrique des quantités très importantes de pains ou de viennoiserie dits “ à la française” hors de France ; c’est le propre de toute réussite d’être copiée. 

Malgré tout, le produit original reste inégalé.  Nous avons des terroirs, des blés, des savoir-faire agricoles, meuniers, et boulangers uniques, et des hommes et des femmes passionnés… Sans leur faire injure, jamais un Anglais ou un Américain ne fera mieux. 

 

Quel est votre parcours ?

 

Plus de 30 ans d’expérience dans la filière blé, dans la meunerie puis dans la boulangerie, en France et à l’international, dans un grand groupe puis dans une entreprise à taille humaine, avec une forte dimension entrepreneuriale.

Point commun à ces expérience, le goût du produit, des clients, des équipes et de la croissance !

 

Quelques mots sur l’international ? 

 

Avec l’occidentalisation des habitudes de consommation, la croissance des produits de panification à la française est très forte dans le monde, particulièrement en Asie, et notamment en Chine, qui va bousculer progressivement d’une culture de riz à une culture de blé.

Pour se lancer sur ces marchés, les Français peuvent compter sur la FEB mais aussi sur l’Association internationale de la Boulangerie Industrielle, qui regroupe les fédérations de la boulangerie industrielle de quinze pays européens, que j’ai eu l’honneur de présider, et qui organise un congrès tous les deux ans. Pour les adhérents, c’est une chance de pouvoir échanger avec des collègues d’Espagne, du Royaume-Uni, de la Russie ou d’Ukraine. “ 

 

Jean-Manuel Lévêque, Président de Novepan