La multiplication de l’offre et des lieux de vente aiguisent l’appétit des Français qui apprécient les pains qu’on leur propose. Un encouragement pour les boulangers qui doivent toutefois répondre à de nouvelles exigences quant à l’évolution de consommation du pain en France. 

 

 

Le marché de la boulangerie représente toujours les 2/3 de l’activité BVP, en valeur, et 75% des volumes. La baguette et les pains courants dominent largement la production en concentrant près de ¾ des volumes.

40% du pain produit en France est d’origine industrielle. Ces pains sont commercialisés en GMS ou dans les terminaux de cuisson. 

 

Le pain conserve une place de premier choix dans l’alimentation des Français. 87% des Français déclarent avoir toujours du pain chez eux.  Le diner reste le repas au cours duquel les Français consomment le plus de pain (77%), suivi du déjeuner (76%) et du petit-déjeuner (65%). 

 

Pourtant, depuis la dernière étude réalisée par QualiQuani, la tendance d’achat du pain est à la baisse et sa consommation quotidienne continue de diminuer. Les Français déclarent consommer en moyenne 105 grammes de pain par jour en semaine contre 114 grammes en 2015. Cependant, les jeunes estiment consommer plus de pain qu’avant : 41% des – de 30 ans disent que leur consommation a un peu voire beaucoup augmenté. Si le pain est aujourd’hui attractif pour les jeunes alors cela nous indique que leur lien avec le pain reste solide, et qu’ils vont continuer à en consommer dans les années à venir, à l’image de leurs aînés. 

 

96% des consommateurs sont de plus en plus satisfaits de la qualité des produits (contre 95% en 2015). Aliment incoutournable du patrimoine culinaire pour 96% des Français, le pain bénéficie d’une image toujours aussi positive mais les attentes ont évolué. 

 

Plus exigeants, les consommateurs choisissent la qualité ! 

 

En 2021, les trois critères d’achat du pain sont : le goût, la fabrication traditionnnee et la fraîcheur. 65% des Français perçoivent une amélioration de la qulité du pain et les labels rassurent. Le pain 100% français est plébiscité par la majorité des personnes. 52% sont sensibles à l’origine du blé et 73% trouvent important un pain fabriqué à base de blé cultivé en France. Element important car 95% de la farine utilisée pour la fabrication du pain est française. La qualité des ingérdients pourrait être un critère décisif à terme.

 

On note des attentes assez fortes en matière d’approche « santé », en effet, l’idée que le pain peut être bon pour la santé est en hausse : 57% contre 52% en 2015. Un positionnement santé d’autant plus reconnu par les femmes : 63% vs 51% des hommes. 

 

La baguette produit star face à la diversité de l’offre

 

La baguette tradition est toujours la favorite pour 41% des Français. Arrive ensuite la baguette classique qui séduit en majorité les – de 45 ans. En dehors des baguettes, ce sont le pain complet, le pain de campagne et aux céréales qui remportent la faveur des consommateurs. Le pain de mie quant à lui est consommé par 86% des Français. Alors que le pain sans gluten n’arrive que tout en bas du classement des pains consommés et n’attire que 12% des – de 30 ans et surtout des franciliens. 

 

La tendance anti-gaspi en hausse

 

80% des Français congèlent leur pain et 52% des conosmmateurs déclarent en avoir en permanance au congélateur. Une solution idéale pour ne jamais être à court pour 42% d’entre eux. C’est aussi un antidote au gaspillage puisque 22% congèlent des restes de pain pour les consommer plus tard. Le pain rassis et volontiers utlisé : en priorité pour se régaler de pain perdu (36%), pour nourrir les animaux (36%) ou pour agrémenter la soupe sous forme de croûtons (31%) et pour en faire de la chapelure (24% en 2021 vs 19% en 2015). Les Français témoignent d’une forte sensibilité à la lutte contre le gaspillage. De plus en plus de plateformes de revente d’invendus sont utilisées par les consommateurs.

 

Un attachement au pain toujours aussi fort 

 

Le pain conserve une place de premier choix dans l’alimentation des Français. De beaux challenges sont à relever pour un produit qui a la chance d’être encore présent sur les tables des Français et qui n’est pas prêt de les quitter.

 

 

 

« Le consommateur cherche de la qualité mais aussi du plaisir. Le métier de boulanger a dû s’adapter à la demande. Chez Paul, nous nous engageons pour l’équilibre nutritionnel. Nous proposons des produits sains et de qualité qui sont à la fois généreux, gourmands, créatifs et intemporels ». Francis Holder.

 

 

96
%
des Français disent que le pain est un aliment incontournable du patrimoine culinaire
87
%
d'entre eux déclarent avoir toujours du pain chez eux
57
%
estiment que le pain est bon pour la santé

Un achat de préférence en boulangerie, suivie de près par les grandes et moyennes surfaces

 

La boulangerie indépendante reste le lieu d’achat n°1 du pain, suivie des grandes  et moyennes surfaces (45%) et des réseaux de boulangeries (25%). Avec la crise sanitaire et les confinements, les habitudes d’achats ont changé. On achète du pain dans une boulangerie plus proche de chez soi par commodité et en soidarité avec les « petits commerçants ». Pour les interrogés, le lieu d’achat est guidé par la découverte de nouveaux produits. 

 

 

Source : Les Echos Etudes, 2019

Etude menée par QualiQuanti à l’initiative de la FEB,  Les Français et le pain : un amour toujours idéfectible,, 2021

Chiffres Passion Céréales

 

Citation : « Nos plus belles recettes », livre des 80 ans de la FEB, 2019