Les Français et le croissant : un amour indéniable !

Le croissant, symbole gastronomique, est un élément emblématique de notre petit-déjeuner. La Fédération des Entreprises de Boulangerie (FEB) a souhaité, via une étude ci-jointe réalisée par l’IFOP*, interroger les Français sur leurs habitudes d’achat et de consommation.

 

Le croissant : la viennoiserie préférée des Français

 

Le croissant est la première viennoiserie consommée par les Français, juste devant le pain au chocolat.

Il est consommé par 3 Français sur 4 et de manière encore plus marqué dans des foyers avec enfants et auprès des ouvriers. A contrario, les Franciliens ont tendance à légèrement moins en consommer.

Cette consommation est empreinte de véritable plaisir pour 97% d’entre eux (un plaisir encore plus fort auprès des femmes et des 18-24 ans).

 

Un achat qui s’inscrit dans la tradition 

 

Même si les lieux d’achat de croissant sont multiples, la boulangerie est indéniablement LE lieu d’achat préféré des Français (pour 85% de consommateurs de croissants, avec 22% d’exclusifs, et de manière encore plus marquée auprès des 25-34 ans et des CSP supérieures).

Pour 8 consommateurs de croissants sur 10, le croissant représente d’ailleurs le produit phare de la boulangerie.

 

Ce plébiscite s’explique :

  • Par les attentes marquĂ©es des consommateurs de croissant : ils veulent avant tout du goĂ»t et de la fraicheur pour 70% d’entre eux. Ces attentes sont assez distinctives en termes gĂ©nĂ©rationnel : les plus jeunes se focaliseront sur le goĂ»t avant tout.
  • Par l’image emblĂ©matique : pour 98% des consommateurs de croissants, il fait partie de la culture française

 

Une consommation du croissant acheté en boulangerie aussi assez traditionnelle mais qui tend aussi à se diversifier 

 

Ses occasions de consommation sont multiples, mais certains moments se démarquent tout de même : le petit-déjeuner et notamment ceux du week-end (75% en consomment à ce moment-là vs 45% la semaine). Cette consommation se fait principalement accompagnée d’une boisson chaude, notamment le café (dans 57% des cas).

Notons aussi que le deuxième moment privilégié par les consommateurs est le goûter, moment plus répandu auprès des jeunes de 18 à 24 ans.

 

Pour Matthieu Labbé, délégué général de la FEB : « Cette étude prouve que les Français sont viscéralement attachés au croissant qui représente une partie de notre patrimoine culturel. Cet amour est intact et se transmet à la jeune génération. »

 

*« Étude online réalisée du 10 au 12 avril 2019 par l’institut IFOP pour la FEB auprès d’un échantillon de 1 007 personnes âgées de 18 ans et plus (échantillon national représentatif de la population française). »


Document(s) joint(s)