Investigations en cours sur des graines de pavot utilisées en boulangerie

Vendredi soir, les services de la DGCCRF et le ministère de la Santé ont communiqué un message de vigilance aux consommateurs à la suite d’un signalement par le centre Antipoison de Paris de taux anormalement élevés de morphine et de codéine dans les urines de personnes ayant consommé du pain au pavot.

 

La FEB a Ă©tĂ© contactĂ©e par les services de l’Etat qui nous ont fait part de ce problème. Pour l’instant nous savons que seules des boulangeries artisanales dans le centre de Paris ont Ă©tĂ© touchĂ©es.  Les autoritĂ©s sont en train d’enquĂŞter pour identifier l’origine de cette contamination.

 

Vous pourrez retrouver toutes les informations concernant le sujet dans le communiqué de presse de la DGCCRF : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/presse/communique/2019/CP-DGCCRF-DGS-Signalement-aux-autorites-sanitaires-de-teneurs-anormalement-elevees-en-alcaloides-dans-des-graines-de-pavot.pdf